Convention de la Diaspora Gabonaise
13 rue des mariniers
, 75014 Paris
N°TVA :
Menu

La fierté de soutenir Jean Ping !

14/06/2018

La fierté de soutenir Jean Ping !

A l'heure où le pouvoir putschiste appelle à l'enrôlement pour les élections législatives, Jean Ping est plus que jamais, rangé aux côtés du peuple qui résiste pour sa dignité et pour sa survie.

Jean Ping ne trahira pas le peuple Gabonais, son parcours depuis sa sortie du PDG le démontre. Et c’est d’ailleurs ce qui, non seulement, agace le régime dictatorial d’Ali Bongo Ondimba, mais irrite aussi les « opportunistes opposants ».

Jean Ping ne trahira pas le peuple gabonais en rentrant dans des tractations autre que le départ d’Ali Bongo.

La Résistance en cationLes législatives du sang!

Au sujet des élections législatives, certains avancent des arguments fallacieux.En effet, nous sommes toujours dans le combat pour la reconnaissance de la vérité des urnes du 27 aout 2016. Et toute notre énergie doit être focalisée sur cet objectif.

Comment comprendre que certains membres de la Coalition pour la Nouvelle République pensent que les élections législatives seraient un referendum contre Ali Bongo alors même que celui-ci a renforcé son pouvoir? Que dire de l'incapacité des forces politiques de l'opposition à financer la Résistance locale et qui paradoxalement sont prêtes à financer des campagnes électorales pour les législatives? Que dire des nombreuses familles gabonaises endeuillées qui n'ont toujours pas obtenues justice? Qu'est-ce qui motivent l'Union Nationale, Les Démocrates, Le RHM...? Que font encore ces partis politiques aux côtés de Jean Ping?

L'élection présidentielle de 2016 est la clé de voûte pour sortir notre pays de la situation explosive dans laquelle il se trouve par la faute d'Ali Bongo. Et certains agissements au sein de l'opposition laissent à penser que le ver est dans le fruit. C'est pourquoi un des axes de réflexion des premières Assises de la Diaspora Gabonaise sera d'établir une vraie démarcation entre l'opposition radicale et celle qui vit dans une relation incestueuse avec le régime Bongo-PDG.

Aujourd'hui si notre opposition est cohérente, elle ne doit pas simplement appeler au boycott, elle doit surtout travailler à empêcher par tous les moyens toute élection au Gabon tant qu'Ali Bongo est au pouvoir. Malheureusement les agendas déchus ou cachés et les calculs purement égoïstes sèment la confusion comme toujours.

L'obligation de sincérité en vers le peuple Gabonais.

Le PDG-Héritage & Modernité devenu Rassemblement Héritage et Modernité veut aller aux élections législatives, alors qu’ils ont accompagné Ali Bongo durant tout son premier mandat usurpé en 2009, pour quel résultat ? A l’époque, ces personnes demandaient au sein de leur parti un congrès de clarification, elles n’ont pas obtenu gain de cause. Elles ont été exclues du PDG. Aujourd’hui pensez-vous qu’elles sont sincères ? Qu’est-ce qui les diffère du PDG dont elles ont été exclues ? Quid de leur secrétaire Exécutif qui se trouve aujourd’hui dans le gouvernement du dictateur Ali Bongo Ondimba ?

Prenons le cas similaire de l’ex-patron du perchoir PDG-Etat-Bongo, Guy Nzouba Ndama, dont tout le monde connaît le rôle dans l’imposture d’Ali Bongo en 2009. Monsieur coffre-fort de l’Assemblée PDG-Etat-Bongo, à six mois à peine de l’élection présidentielle de 2016, il sort du PDG pour devenir opposant comme par cauchemar ou par enchantement, et se découvrir un destin national en s’auto-congratulant candidat à l’élection présidentielle. Si cet homme avait été sincère, il serait resté président de l’Assemblée Nationale tout en servant Jean Ping dans sa lutte pour la chute du régime Bongo-PDG pourquoi ou en faisant quoi ?

Il aurait par exemple été le premier à reconnaitre la victoire de Jean Ping du haut de son perchoir de président de l’Assemblée Nationale, le troisième pouvoir constitutionnel. Mais non, comme il savait qu’il aurait pu le faire pour faire reconnaître la souveraineté du peuple, et donc déchoir officiellement la dictature, il s’est infiltré en « cheval de Troie » dans l’opposition véritable au grand dam du peuple.

Pourquoi le vote des Gabonais n'a pas été sécurisé dans le sud-est du Gabon?

Quel citoyen gabonais aimant son pays ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi, et comme par hasard, c’est dans les provinces du Haut-Ogooué, de l’Ogooué-Lolo, et de l’Ogooué-Evindo que Jean Ping a « officiellement » perdu l’élection présidentielle ? Le paradoxe, c’est que dans ces trois provinces on compte des prétendus « ténors » de l’opposition dont : Zacharie Myboto le « Doyen », Paulette Missambo, Guy-Nzouba Dama « Monsieur coffre-fort de l’AN », Ngoulakia « Cousin direct d’Ali Ben », Andzembé « éminence grise politique du HO », Joel Ngoueneni etc.

Ces compatriotes aussi puissants sont-ils dans leurs provinces, qui plus est barons du régime qu’ils prétendent combattre, n’ont-ils pas eu un tant soit peu l’idée de sécuriser le vote des Gabonais dans leurs différentes circonscriptions, étant donné que les hommes à tout faire « bangandos » du PDG ont toujours été les mêmes ? Que les méthodes malveillantes du PDG-Bongo sont restées les mêmes ? Donc une possibilité de les anticiper dans ces petites localités où il n’y a que des liens familiaux. Or Ali n’a réellement aucun lien familial dans aucune de ces provinces puisqu’il ne parle ni Obamba ni Téké, ni Ndoumou, et encore moins Ndzebi, Akélé et Kota.

Visiblement ils ont joué aux naïfs vis à vis du système qu’ils connaissent bien, et dont certains d’entre eux ont participé à la création du monstre aux mille têtes (PDG) à la fin des années 60, alors qu’Ali fils d’Omar était à peine adolescent.

Rappelons d’ailleurs, pour ceux qui l’auraient oublié, que les créateurs de ce monstre disaient bien en 1967 que le PDG a deux jambes : le Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo. Là est la clause satanique qu’aucun homme politique gabonais sérieux et de l‘opposition sincère ne peut et ne doit ignorer.

A ce jour, ces différents leaders n’ont toujours pas expliqué au peuple gabonais pourquoi il n’y a que ces provinces qui ont protégé l’imposture d’Ali Bongo. Il est peut-être temps qu’ils s’expriment sur ce qu’il s’est passé dans cette partie du Gabon, sans quoi, le Gabon ne sortira jamais des tenailles de ce monstre à deux pieds.

Parmi les partis qui soutiennent les élections législatives sous Ali Bongo, il y a brillamment l’Union Nationale. Une fine observation des positions de ce parti, et particulièrement de ses leaders, permettrait à chaque citoyen aimant le Gabon d’avoir son opinion éclairée. Il suffit de revoir les positions de ce parti - avant la présidentielle de 2016 - pendant la présidentielle - et maintenant. Ce parti a remué terre et ciel en 2016 pour que ses militants n'aillent pas se faire enrôler en 2016... Ne dit-on pas souvent que lorsque c’est flou, c’est qu’il y a un loup !!!

Et si Jean Ping était en train de nous démontrer par son inflexibilité que c’est un homme sincère et déterminé pour servir le Gabon et son peuple !

Il reste cependant une question fondamentale qui est de savoir si les résistants, tels qu’ils se définissent, le sont tous autant que lui ?

Le dernier joker de la dictature Bongo-PDG, malgré tout ce dont elle s’est vainement servie pour l’affaiblir, reste la carte des élections législatives qui n’ont qu’un seul objectif : LEGITIMER Ali BONGO.

Jean PING ne cédera pas la souveraineté du choix du peuple au dictateur Ali BONGO.

Comme disait un grand homme politique africain : « Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais »

Ali Bongo semble plus fort parce qu’il dispose frauduleusement des moyens de l’état,et il n'est préoccupé que par la concupiscence du pouvoir.

Mais le peuple n’abandonnera jamais parce qu’il finira par gagner ce combat au nom du Gabon éternel.

 


Retour à la liste des actualités
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site