Convention de la Diaspora Gabonaise
13 rue des mariniers
, 75014 Paris
N°TVA :
Menu

Communiqué de la CDG en solidarité des Résistants qui ont pris d'assaut l'Ambassade du Gabon à Paris

04/06/2018

Communiqué de la CDG en solidarité des Résistants qui ont pris d'assaut l'Ambassade du Gabon à Paris

Communiqué

 

La Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG) dont les objectifs fondamentaux sont la démocratisation du Gabon et l’établissement d’un état de droit lui permettant un développement au sens vrai du terme tient à rappeler que le 27 août 2016, le peuple Gabonais, a massivement fait le choix de la rupture avec le régime Bongo-PDG en votant légitimement pour Jean Ping.

A la volonté du peuple Gabonais ainsi exprimée, le régime Bongo-PDG a choisi de mater dans le sang et noyer ainsi les aspirations démocratiques des Gabonais. Ce pouvoir despotique d’Ali Bongo a répondu par la force, endeuillant de nombreuses familles gabonaises, emprisonnant de nombreux et braves citoyens avec l’aide d’une justice gabonaise vassalisée.

La folie meurtrière de ce régime a atteint son paroxysme dans la nuit du 31 aout 2016, avec l’attaque du QG de campagne de celui qui avait été élu, Jean Ping.

La Diaspora Gabonaise, fer de lance de cette Résistance, au nom du peuple Gabonais opprimé depuis plus de 50 ans par le régime Bongo-PDG et pour la dignité de ce peuple, multiplie des actes de défiance envers ce régime tel que l’énonce Article 35 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Ainsi la CDG salue et encourage patriotiquement les compatriotes Résistants qui, de manière héroïque et pacifique, ont accédé à l’Ambassade du Gabon à Paris le vendredi 01 juin 2018 pour y rétablir la vérité des urnes en remplaçant la photo d’Ali Bongo par celle du véritable Président de la République Gabonaise, à savoir son Excellence Jean Ping.

C’est l’occasion de rappeler à la communauté nationale et internationale que le Gabon n’est pas un état de droit et encore moins une démocratie. Le peuple Gabonais est sous occupation depuis plus de 50 ans par un clan « Bongo-PDG ». Par conséquent, il est désormais du devoir de chaque citoyen gabonais d’agir en conscience proportionnellement à la violence du régime imposteur pour libérer le Gabon.

Tant que la vérité des urnes ne sera pas effective, la diaspora gabonaise se tiendra debout et partout contre l’imposture Bongo-PDG.

 

Fait à Paris le 04/06/18

 

Le Bureau Exécutif de la CDG


Retour à la liste des actualités
Top